Artisans plombiers et numérique… une révolution en marche !

Révolution numérique en marche pour les plombiers

Un excellent article du quotidien Les Echos traite d’un métier non délocalisable – artisan plombier – mais qui est aujourd’hui tout de même bousculé, et ce, par la digitalisation du monde. Avec l’arrivée en force de plateformes comme AlloMarcel ou Mesdepanneurs et les risques et avantages associés pour ces artisans locaux.

Cela n’étonnera pas certains (comme nous ici) mais cela illustre à notre sens l’impérieuse nécessité pour tous les corps de métiers de comprendre l’univers du digital et de l’intégrer dans leurs réflexions quotidiennes et leur stratégie sur les mois et années à venir.

Encore une fois, le digital peut réinventer de fond en comble un modèle économique et l’activité d’une entreprise ou à un autre niveau, fluidifier ses processus, augmenter la productivité, renforcer le commercial, recruter plus efficacement, etc. Il n’y a pas d’a priori à avoir en amont de la réflexion à mener mais cette réflexion doit être menée.

A méditer. (voici l’article « artisans plombiers bousculés par la percée des acteurs du numérique » en format pdf si vous ne pouvez pas y accéder en ligne).

 

NDLR :

 Il ne s’agit pas ici de prendre part pour telle ou telle initiative. Nous pensons qu’il faut plutôt concilier les initiatives en équilibrant les bénéfices et risques de chacun (le désormais fameux « et en même temps »).
Nous l’affirmons à chaque occasion… toute pme ou activité économique – quelles que soient sa taille, son activité ou sa culture – doit bénéficier des justes atouts du numérique pour être plus compétitive et assurer sa pérennité.
L’initiative des artisans plombiers de l’Eure se rassemblant sous forme de coopérative avec l’aide de la Capeb pour créer une plateforme de traitement des demandes urgentes est un bon exemple de prise en main du sujet.

Sans savoir à ce stade si à cette plateforme seront associés une forme de CRM, quelques processus de communication, un suivi des clients, le recueil de recommandations, etc., il n’en reste pas moins que l’intention est louable et vertueuse.
Nous la voyons comme une façon de conserver l’initiative et de ne pas se retrouver pieds et poings lié avec un ou des acteurs désintermediant ou s’interposant ayant une forme de monopole (comme Airbnb dans la location court terme, Booking pour les hôtels, etc.).

Comments(0)

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.